Accessoires

Introduction
Le but de cette page est de présenter quelques accessoires et équipements utiles en R/C.
Attention: je n’incite en aucune manière à acheter ces équipements. De même, lorsque je présente un produit, je ne cherche pas à faire de la pub pour le fabricant (je vous rassure, je n’ai aucun intérêt financier avec les fabricants). Je cherche simplement à décrire les produits pour pouvoir répondre aux questions que vous pouvez vous poser:
   - Combien ça coûte?
   - A quoi ça sert ?
   - Comment ça marche ?
   - etc...

Banc de démarrage
Le banc de démarrage permet de démarrer (comme son nom l’indique) les moteurs qui ne sont pas équipés de lanceur à tirette.
Cependant, comme je l’indique dans la page “Moteur GS15R”, rien n’empêche de l’utiliser avec un moteur à tirette comme celui de la VoneS.
Ceci a plusieurs avantages:
- C’est plus rapide et efficace.
- Cela permet de démarrer ou redémarrer la voiture avec la carrosserie mise en place (on a tous connu le cas de la voiture qui cale juste au moment où l’on vient de mettre la dernière fixation de carrosserie, ce qui oblige à tout enlever pour redémarrer... rageant).

Un banc de démarrage, c’est en fait un simple moteur électrique qui entraîne une roue en caoutchouc. Cette roue va venir en contact du volant moteur, l’entraîner et démarrer le moteur. CQFD.

La solution de j’emploie utilise les produits suivant:
   - Banc de démarrage Hobby Tech HT410350 “Super Starter” (prix: 95 Euros)
   - Batterie 12V/7Ah Yuasa (prix: 20 Euros)
   - Chargeur 12V T2M T1252 (prix: 25 Euros)
Tout cela se trouve évidemment dans un magasin de modélisme. 

Voici les 3 morceaux nécessaires:
A gauche, la batterie
Au centre, le chargeur à batterie
A droite le banc de démarrage

Le banc une fois monté. Les plots qui dépassent servent à positionner la voiture. Les bandes mauves évitent au châssis de bouger.

Le banc de démarrage les tripes à l’air.
Notez que l’accu prend place à l’intérieur ce qui fait une solution portable, facile à manipuler.
En bas, les deux cosses (rouge et noir) permettent, à la fois, de recharger la batterie sans démonter et aussi de disposer d’une alim 12V.
L’interrupteur principal est à droite de ces cosses.
A droite du banc, la partie noire montée sur ressort et l’interrupteur secondaire. Lorsque l’on appuiera sur le banc, cela le déclenchera et mettra le moteur en route.
Par contre, j’ai dû refaire le câblage en soudant les connexions. Le montage proposé me paraissait léger...

Pour démarrer la voiture c’est simple :
- Poser la voiture sur le banc et la caler sur les pions de centrage.
- Allumer l’interrupteur principal
- Mettre le chauffe-bougie en place
- Appuyer sur la voiture (cela déclenche l’interrupteur secondaire qui lance le moteur)
- La voiture démarre.
Nota: Pour démarrer avec la carrosserie, il suffit de percer un trou dans la carrosserie, à la verticale du moteur pour laisser passer le chauffe-bougie.

Banc de réglage
Le banc de réglage permet de régler les paramètres suivants sur la voiture:
   - Pincement / Ouverture
   - Carrossage
   - Châsse
   - Voie
   - Hauteur de caisse
   - Butée haute et basse

Le modèle que j’utilise est le banc Hudy (Ref # 10 8250 - Prix approx 150 Euros). Sans trop m’avancer, le banc Hudy est LA référence actuelle du marché (bien que plus cher que ses concurrents). 

Voici les pièces qui constituent le banc:
- Un planche avec papier millimétré (Réglage de la voie)
- Un lot de cales acier (garde au sol,...)
- Un lot de 4 équerres graduées
- Une règle supérieure pour le pincement.

La première étape est d’assembler les 4 équerres (tenues par une vis)

Ensuite, enlever les roues et monter les équerres à leur place

    

Ensuite, il n’y a rien de plus simple, la lecture est directe sur les graduations (de gauche à droite : carrossage, châsse et pincement).
Vous pouvez régler ensuite ces valeurs en vissant à travers les trous prévus à cet effet.

Il ne reste plus, ensuite, qu’à utiliser les cales pour mesurer les gardes au sol et réglages des butées. Enfin, remonter les roues et mesurer la largeur de voie.

Les systèmes de comptage

Comme son nom l’indique, les systèmes de comptage permettent de chronométrer les voitures. C’est principalement utile dans le cas d’une course... Mais ce système est aussi utile pour l’entraînement avant les compétitions. En effet, pour bien régler sa voiture, il faut vérifier par le chrono les gains ou les pertes occasionnées par tel ou tel réglage. Les sensations de pilotage sont parfois trompeuses (une voiture facile à conduire peut-être lente et vice-versa).
A ma connaissance, il existe 2 systèmes de comptage à la portée de bourse d’un particulier:
- Le Pro LCS (Lap Counting System) de Team Orion
- Micro Lap Timer (MLT) de DC System.
C’est ce dernier système que j’utilise.

Le MLT est un nouveau système basé sur une émission infra-rouge. 

Le Pro LCS de Team Orion est le système concurent.

La puce émettrice s’alimente en 6V en la branchant sur la 3ème voie du récepteur (si il en est doté). Sinon, il faut le brancher en direct sur l’accu au prix d’une petite modification (ajout d’une dérivation sur l’accu).

Le boîtier de réception. Je passe sur toutes les options. Sachez néanmoins qu’il est possible de paramétrer le nombre (jusqu’à 10) et l’ID des voitures, le type de course, etc... La navigation dans les menus est très intuitive

La puce émettrice est constituée d’un boîtier sur lequel on peut programmer son identification (grâce au switch). Il est possible de chronométrer 10 voitures en même temps. La transmission vers le récepteur est faite par la LED infrarouge. A noter qu’il est possible de la déporter du boîtier)

Il est possible de raccorder le boîtier à un PC pour télécharger et archiver les résultats. De la même manière. On peut y brancher un récepteur déporté

Sur la voiture, il y a plusieurs possibilités de fixation. Sachant que la LED doit être en portée visuelle du récepteur, fixer l’ensemble de la sorte est une solution viable. De plus, elle est protégée des chocs.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Sur la piste
Sur la piste, il suffit de brancher l’interrupteur de la voiture, ce qui alimente la puce émettrice. Ensuite placer le boîtier récepteur sur le bord de la piste (de préférence dans un endroit protégé) et lancer la course.
C’est simple et fiable!!

Pour conclure, le prix de vente de ce petit bijou est de 230€ environ. L’adresse Internet du distributeur est dans la page liens.

La caisse de terrain
La “caisse de terrain” désigne tout le barda qu’on transporte sur la piste. Comme on a toujours peur de ne pas avoir LA pièce ou l’OUTIL qu’il faut, on a souvent tendance à transporter une quantité affolante de matériel.

En ce qui me concerne, j’ai 2 caisses de terrain. Une qui comporte 8 petits tiroirs pour l’ensemble des pièces et outillages et une plus grosse, constitué de 2 bacs, qui accueille, la radio, la banc de démarrage et l’essence.

Voici, pour votre info, ce que je transporte avec moi. Rassurez-vous: si vous débutez, vous n’avez pas besoin de tout cela dès les premières sorties. Cela peut venir avec le temps, petit à petit. En rouge, j’indique ce que je considère comme indispensable, même pour débuter. 

Equipement
- Voiture
- Radio
- Banc de démarrage

Outillages:
- Jeu de clé Allen Facom, allant de 1.5 à 5mm
- Tournevis plat Facom de 4.0
et 5.5
- Tournevis cruciforme Facom de 0.45
- Clé à écrou de roue
- Clé à bougie
& volant moteur
- Mode d’emploi voiture, radio, fiches de réglage et une impression de ce site.
- Pipette
- Chauffe-bougie
- Tournevis 6 pan Hudy - de 1.5, 2.0 et 2.5mm
- Tournevis tête Phillips
- Jeu de tournevis de précision
- Réglet de 30cm
- Pied à coulisse
- Pince à circlips
- Pince à becs courbe
- Pince plate
- Allésoir
- Couteau X-Acto (scalpel)
- Pointe sèche
- Outils de démontage de pignon
- Pinceaux. 1 large et 1 étroit pour nettoyer
- 2 stylos bic
- Cahier (pour noter les temps, évènements, conso, etc...)
- Equerre de carrossage Serpent
- Metrix (Voltmètre, Ampère-mètre, Ohm-mètre)
- Entonnoir
- Sonde de mesure de température
- Chargeur de batterie, d’accu de réception et d’émission, de chauffe-bougie.
- Banc de réglage Hudy complet
- Gomme (avec coté bleu pour enlever la calamine)
- Chronomètre

Consommables
- Huile pour filtre à air
- Rouleau de sopalin
- Bidon d’essence
- Pâte de nettoyage Hudy
- Frein filet
- Huile pour roue libre
- Huile pour roulement
- Huile de remontage moteur
- Huile silicone Serpent 35W et 40W
- Graisse silicone de 10.000 et 50.000
- Graisse mécanique
- WD40
- Joint silicone
- Colle Pattex “resist’à tout”
- Pâte bi-composant epoxy
- Rouleau de scotch électrique noir

Pièces détachées
- 8 paires de pneus. Généralement 5 paires arrières et 3 paires avant.
- 2 à 3 filtres à air
- 2 bougies
- Courroies (avant, centrale, arrière)
- Triangle avant et arrière
- Porte-fusée avant et arrière
- Un jeu de poulies
- Porte fusée avant et arrière
- Un jeu de roulement à billes
- Ressort Serpent de différentes duretés (jaune, bleu, rouge, gris)
- Jeu de couronnes et pignons
- Visserie de différente taille et longueur
- Diverses pièces (clip, durite, colson, roulement à billes, etc...)
 

Mes deux caisses de terrain

La valisette avec ses 8 tiroirs de rangement contient toutes les pièces détachées, les outils et les consommables.
La grosse caisse à roulettes, elle, se scinde en deux. La partie bac inférieur accueille le banc de démarrage, l’essence, les manuels et les chargeurs. La partie supérieure accueille la radio, chrono, metrix et pipette.