Carrosserie

 

 

Faire une carrosserie
Faire une carrosserie est, à priori, à la portée du premier venu. En effet, il est facile de faire une carrosserie que l’on puisse monter sur sa voiture. Faire une carrosserie qui soit bien réalisée, solide, avec une décoration nette demande un peu plus de savoir faire. Rien de bien sorcier, heureusement. Juste de la méthode et de la rigueur.

On commence ?

Etape 1 - Choisir sa carrosserie.
La carrosserie à plusieurs fonctions: protection et performance.
Réalisée en Lexan (en fait du PolyCarbonate), elle est particulièrement souple et va donc absorber l’énergie en cas de choc. Elle permet donc de protéger la mécanique. Ensuite, elle a un impact non négligeable sur la tenue de route. Ainsi, certaines carrosseries avec des formes très torturés gènent l’écoulement aérodynamique de l’air. D’autres, dépourvues d’aileron auront une tenue de route aléatoire. Je me souviens des déboires de mon père après avoir équipé sa V1S d’une carrosserie de Ferrari Enzo. Aucune tenue de route.
En outre, une carrosserie avec des formes anguleuses (Mustang, Shelby GT,...) sera plus fragile en cas de choc. L’impact du choc ayant tendance à se concentrer dans la pliure, la carrosserie cèdera plus facilement.
On choisira donc sa carrosserie en fonction de son utilisation. Si c’est pour utilisation loisir, sur un parking, il n’y a pas de limitation. En revanche, si c’est pour tourner sur piste, en cherchant un minimum de performance même sans viser la compétition, il faut choisir judicieusement. Actuellement, les carrosseries qui ont la cote sont les Dodge Stratus et Mazda 6.

Il existe plusieurs fabricants de carrosseries. Je ne vais citer que les plus connus.
Protoform / Pro-line : Protoform et Pro-line sont des marques jumelles. Elles dépendent de la même maison mère. Protoform est spécialisé dans des carrosseries type compétition. Ils disposent d’un nombre réduit de modèles. En revanche, les modèles offerts ont des formes qui favorisent l’aérodynamisme et donc la performance de nos voitures. Réputées pour leur solidité, les carrosseries Protoform sont bien épaisses. Les modèles phares de la gamme sont les fameuses Dodge Stratus et Mazda 6 qui, à elles seules, doivent représenter 90% des carrosseries présentes en compétition.
HPI : HPI est à la fois un constructeur de voiture R/C mais aussi un producteur de carrosseries. HPI est à l’opposé de Protoform. Ils proposent énormément de modèles. Nombre d’entres elles sont très belles (Lotus Elise, Lamborghini, Mustang,...). En revanche, ce sont des carrosseries qui offriront des performances aérodynamiques en retrait par rapport aux carrosseries “de courses”. De plus, le plastique est plus fin sur les modèles HPI. La solidité est donc moindre. Ce sont des carrosseries à réserver pour des voitures de loisir où l’esthétique prime sur la performance.
Kyosho : Kyosho produit aussi des carrosseries, notamment pour sa gamme de voitures loisirs. Elles sont proches en caractéristiques des modèles HPI.

Etape 2 - Choisir ses outils.
Les outils nécessaires pour faire une carrosserie sont limités.

Le scotch de masquage permet de masquer les zones à ne pas peindre. Personnellement, j’utilise beaucoup le scotch de masquage Tamiya. Ce scotch destiné, à l’origine, aux maquettistes se pose simplement, se retire sans laisser de trace et existe en plusieurs largeurs. Idéal pour faire des bandes de couleur. Se trouve en magasin R/C ou de modélisme pour 5-6 € le rouleau.

Le scalpel type X-Acto se trouve à peu près partout. Du magasin de bricolage au magasin R/C. Indispensable pour faire des découpes nettes, il permet de se passer de ciseaux à lexan. En plus la découpe est plus simple, plus rapide. Bref, mieux en tout.
(Voir la suite de l’article pour l’art de la découpe du lexan)

 

L’alésoir est un outil spécifique. Il ne se trouve qu’en magasin R/C. Celui-ci est de marque Hudy, la référence. C’est relativement cher (compter 20€). En revanche cela permet de faire, de manière très propre les petits trous (plots de fixation, ouverture pour chauffe-bougie ou sortie de résonateur). Les radins pourront se rabattre sur des forets de perceuse. Les trous seront néanmoins moins nets.

Le compas à lame permet de faire la découpe ronde de 50mm sur le pare-brise. J’ai trouvé ce modèle à 8 € dans un magasin de beaux-arts (Cultura). Sa seule utilité est de faire une découpe bien ronde dans le pare-brise. Vu le prix, c’est abordable.

Etape 3 - Choisir sa peinture
Je ne vais pas choisir les couleurs à votre place. Simplement un certain nombre de conseil.
Si vous achetez des peintures en bombe Tamiya. Attention: Choisissez seulement les bombes “FOR POLYCARBONAT”. Tamiya propose aussi des bombes de peinture de même taille pour les maquettismes. Or cette peinture ne tient pas du tout sur le lexan.
Il existe ensuite des couleurs dites candy. Ce sont des couleurs qui vont teinter la carrosserie sans la rendre opaque. Il faut ensuite mettre une couche de peinture alu pour faire ressortir l’ensemble. Les couleurs candy sont sympas car la teinte change en fonction de l’angle et en fonction de la lumière ambiante. Cela donne une touche tuning.
Dernier point. Le noir c’est classe. L’alu, cela fait racing. Pensez simplement que si vous faite une carrosserie noir et alu, elle ne se verra pas sur la piste. L’oeil humain percevant assez peu ces couleurs, vous verrez votre voiture car vous aurez l’oeil rivé dessus. En revanche, les autres ne la verront que lorsqu’ils l’auront percuté... C’est pourquoi, en compet, les carrosseries sont souvent flashy...

Etape 4 - Préparer la carrosserie
Contrairement à ce qui est souvent dit, je préfère découper et percer les trous avant de peindre la carrosserie. En effet, je trouve plus facile de bien positionner les trous, notamment ceux pour les plots de carrosserie avant la peinture.

Tout d’abord, il faut détourer la carrosserie. C’est à dire enlever la jupe de lexan qui est autour de la carrosserie.
Pour découper le lexan, rien de plus facile. A l’aide de la pointe du scalpel, il faut marquer la ligne de coupe. Le but n’est pas de couper le lexan, il faut juste le marquer. D’ailleurs, il est inutile de forcer le trait. Au contraire, si on cherche à appuyer trop fort, on risque d’avoir la lame qui part d’un coup et va marquer une zone à ne pas couper.

Il suffit ensuite de plier le lexan. Il va se couper net à l’endroit marqué par le scalpel. L’avantage de cette méthode est que la coupe est très nette.

Ensuite, positionner la carrosserie sur le châssis. L’objectif est de positionner et de percer les trous pour les plots de carrosserie. C’est pour moi, la partie la moins amusante. En effet, il faut bien centrer la carrosserie sur les plots. Puis repérer la position avec un marquer et percer les trous avec l’alésoir. Du bon positionnement de ces trous va dépendre le placement de la carrosserie sur le châssis et donc, pour une grande partie, la qualité du résultat final.

Maintenant qu’il est possible de bien positionner la carrosserie sur le châssis, il faut réaliser les découpes pour les roues, le tube d’antenne et la sortie du résonateur. Je perce ces trous avant peinture car c’est plus aisé de bien les positionner avec la carrosserie transparente.

Etape 5 - Préparer la peinture
Maintenant, nous allons entamer les choses sérieuses. Tout d’abord, à l’aide d’un scotch-brite, il faut gratter est dépolir l’intérieur de la carrosserie, là où vous allez peindre. Le but et de favoriser l’accroche de la peinture. Rassurez-vous, une fois peinte, ce dépolissage est invisible. Ah, j’oubliais! Il ne faut pas dépolir les surfaces vitrées: pare-brise, etc... C’est évident mais bon, cela ne coûte rien de le préciser................................................................
Ensuite, il faut laver la carrosserie. J’utilise pour cela du liquide vaisselle et de l’eau. L’objectif est de dégraisser les surfaces à peindre.
Enfin, il faut mettre les caches sur les surfaces vitrées et enfin les masquages.


Etape 6 - La peinture
Avant toute chose. Je rappelle que l’on peint l’intérieur de la carrosserie.
La règle est de commencer à peindre les couleurs foncées en premier. En effet, les couleurs claires (blanc, jaune, ...) ont un pouvoir couvrant faible. Si vous peignez ensuite une couleur sombre par dessus, elle se verra par transparence. Cependant, dans certains cas, c’est peu pratique. Par exemple, si vous voulez peindre une carrosserie toute blanche avec simplement une bande noire. La règle dans ce cas serait de peindre en premier la bande noire. Et pour se faire, il faudrait masquer tout le reste de la carrosserie. C’est peu pratique. Dans ce cas, on peut commencer par le blanc. Il suffira de mettre un voile de couleur gris métallisé avant de peindre en noir. Le gris métallisé a, en effet, un pouvoir couvrant très important.
Ensuite, on applique la peinture par couches successives fines. Il ne faut pas forcer sur les doses. Il vaut mieux appliquer 3 à 4 couches fines d’une couleur plutôt qu’une grosse couche. La tenue mécanique, surtout en cas de choc, n’en sera que meilleure. C’est particulièrement vrai pour la première couche. En outre, il ne faut pas hésiter à bien laisser sécher la peinture entre deux couches.

Etape 7 - Finition
Une fois la peinture réalisé, retirer le film de protection (sur le coté extérieur) et mettre les autocollants.
Heuuuuu, ne faite pas comme j’ai fait une fois. C’est à dire de mettre les autocollants avant de retirer le film de protection... (Si! si! je l’ai fait....).

Dernier point, je rajoute des morceaux de scotch renforcé sur les zones à risque, principalement au niveau des plots et aux passages de roue. Cela limite l’usure qui pourrait faire partir la peinture.

Mes carrosseries
 Voici ci-dessous quelques exemples de carrosserie.

Perçage des trous

Grattage...

Les couches de peinture doivent être fines pour favoriser l’accroche. Ci-dessus, la carrosserie après la première couche de peinture Gold de Pactra.

Ex #1 - Dodge Stratus 2.1
Carrosserie Protoform, équipant ma 720 (bon, vu la taille des autocollants, ça c’était pas difficile à deviner...). A noter, l’aileron est un modèle injecté, plus solide, vendu aussi par Protoform.

Ex #2 - Dodge Stratus 2
Carrosserie Protoform. Pour ma MTX3

Ex #3 - Dodge Stratus 3
Carrosserie Protoform. Pour ma V1S

Faire peindre sa carrosserie
A moins de disposer d’un aérographe (et accessoirement d’un grand sens artistique...), les carrosseries peintes par des gens comme vous et moi vont rester relativement simple dans la décoration.
En effet, le peinture à la bombe ne permet pas (ou mal) les effets de dégradé, de mélange de couleurs. En outre, peu d’entre-nous peuvent peindre au pinceau des personnages, logo et aux formes très complexes.
Heureusement, pour celles et ceux qui veulent avoir une décoration très particulière, il existe des peintres R/C. Tout d’abord, vous pouvez vous renseigner auprès de votre magasin R/C le plus proche. Le vendeur est souvent un peintre en carrosserie. Néanmoins avant de faire appel à ces services, demandez à voir quelques unes de ses réalisations.
Ensuite, vous pouvez commander une peinture auprès des peintres que l’on trouve sur internet. A ce titre, je vous invite à vous rendre sur le site www.automodelisme.com. A la rubrique “peintre”, vous pourrez admirer certaines réalisations et avoir les adresses internet des peintres.
Pour conclure, une peinture vous coûtera entre 20 et 60€ suivant la complexité. Bien sûr, elle peut être plus chère si vous souhaitez la reproduction de votre dernière BD favorite sur la carrosserie !... A prime abord, cela peut paraître cher. Cependant, il faut savoir que ce prix inclut la peinture. Comme une bombe de peinture coûte environ 8€, vous pouvez faire le calcul en fonction du nombre de couleurs que vous souhaitez pour vous appercevoir que ce n’est pas si cher. Nos peintres R/C font cela, plus par passion que par volonté de s’enrichir.
Voici ci dessous quelques unes des réalisations des peintres R/C que l’on peut trouver sur le site www.automodelisme.com (toutes publiées avec l’aimable autorisation de leur auteur).

2 créations de RC Paint  (www.rcpaint.hbg.fr). Admirez l’effet peau de serpent de la carrosserie de gauche et les effets de profondeur de celle de droite. A noter que ce deux carrosseries sont destinées à des TT 1/8e. RC Paint produit aussi des pistes 1/10e

2 créations de Mikovic (www.mikovic.com). La voiture de gauche est le 1/5e personnelle de Mikovic. Personnellement, j’aime bien l’équilibre et les couleurs de celle de droite.