Moteur GS15R

Présentation
Le moteur GS15R est le moteur qui équipe la V-One S
C’est un bon petit moteur milieu de gamme, assez efficace, dont le carburateur est équipé d’un réglage de reprise. Son seul défaut serait qu’il chauffe pas mal (j’atteins régulièrement 150° à la sonde si je ne fais pas attention !!) ce qui oblige à prendre la culasse option.

Ses caractéristiques techniques sont les suivantes:

Fabriquant : Kyosho (bien qu’à mon avis, il sous-traite la fabrication...)
Cylindrée : 2.5 cm3 (soit 0,15 inch3 d’ou son nom “type 15”)
Chemise à 3 transferts
Démarrage à tirette avec possibilité d’utiliser un banc de démarrage.(cf. page Accessoires)
Puissance : 0.68 Cv à 28.000 tr/min (soit une puissance spécifique de 272 Cv/l !...)
Régime max : 29.500 tour/min
Carburateur : Rotatif à trois vis (Richesse / Reprise / Ralenti)

 

Démontage du moteur
Houlà !! Là, dès que l’on parle de démonter son moteur, je sens un frisson parcourir l’assistance... Pourtant il faut parfois le faire pour les raisons suivantes:
   - Vous n’allez pas utiliser votre moteur pendant longtemps (plus de 2 mois). Les restes de nitrométhane sont corrosifs à long terme.
   - Il y a quelque chose qui cloche dans votre moteur. Point dur, grincement, etc... Il faut démonter pour vérifier.

Rassurez-vous. C’est très facile. On va y aller, étape par étape avec des photos (Eh bien sûr, je parlerai aussi du remontage...).
Tous ce dont vous avez besoin, c’est :
- Un tournevis cruciforme
- Une clé Allen de 2mm
- Un plan de travail propre
- Vos 10 doigts...
Et c’est parti...

Cliquer sur les photos pour agrandir

Etape 1
Démonter le moteur de votre voiture.
Démonter le coude du résonateur (on aura un meilleur accès).
Attention à ne pas perdre le joint du coude (la pièce noire)

Etape 3
Retirer la culasse. Attention à ne pas perdre le joint (la rondelle fine en cuivre). Noter que pour l’opération, je n’ai pas enlevé la bougie.

Etape 4
Retirer la chemise.

Etape 6
Pour retirer le lanceur, aidez-vous avec la pointe d’un tournevis plat.
 

Etape 8
Maintenant, dévissez les 4 vis qui maintiennent le bouchon de carter.
 

Etape 10
Récupérer le contre-axe. Cette pièce sert à caler la bielle lors de la rotation du moteur
 

On voit bien le vilebrequin dans son logement ainsi que le maneton sur lequel vient se fixer l’axe de la bielle
 

Etape 2
A l’aide de la clé Allen de 2mm, dévisser les 4 vis de la culasse.
Nota : Parfois les vis sont un peu grippées. Il suffit de ... forcer, en faisant attention quand même !

Puisque l’on parle de culasse...
A droite, la culasse d’origine. A gauche la culasse option. On comprend qu’elle refroidisse mieux. Noter que la culasse option est désormais vendue gris anthracite et non plus bleue.

Etape 5
Bien, maintenant, on va prendre le moteur par l’autre bout.
Dévisser la vis qui retient le lanceur.

Etape 7
Récupérer la roue-libre. En enlevant le lanceur, elle est soit fichée dans l’axe du lanceur, ou elle est dans le bouchon du carter

Etape 9
Le bouchon de carter est maintenant enlevé révélant, le contre-axe et la bielle. Noter le joint d’étanchéité sur le bouchon de carter.

Etape 11
A l’aide de la clé Allen, je fais sortir l’axe de la bielle du maneton du vilebrequin. Il ne reste plus qu’à sortir l’ensemble bielle/piston par le haut du carter..

Pour information, voici à quoi ressemble le vilebrequin (celui-là, c’est celui de mon ancien moteur)..

Et voici étalé notre p’tit moteur démonté. Maintenant vous pouvez vérifier que tout est propre, non rayé, etc...
Vérifiez qu’il n’y a pas de calamine sur votre piston (syndrome de ceux qui roulent trop gras). C’est un dépôt noirâtre dû aux huiles imbrûlées. Elle s’enlève très bien avec le coté bleu de nos anciennes gommes d’écolier. 

Démontage du carburateur
Avertissement:Démonter son carburateur est déconseillé. Tout simplement parce que vous allez perdre vos réglages. Cela ne doit être fait qu’en cas de nécessité absolue (saleté à l’intérieur par exemple).

Les photos ci-dessous ont été prises simplement pour montrer comment il est conçu afin de mieux comprendre comment agissent les vis de réglage, le carburateur que j’ai démonté étant celui de mon ancien moteur (vous savez, celui qui à fait “pouf”, cf. “Ma voiture”), et donc, il ne me sert plus.
Si toutefois vous avez à le démonter, j’espère que ces photos vous y aiderons. En passant, en dévissant les vis, compter le nombre de tours à réaliser pour les enlever. Ainsi en les remettant et en faisant le même nombre de tours, vous ne devriez pas être trop loin.

Comme je l’ai dit, le carburateur du GS15R dispose de 3 vis. Les voici...

Là, j’ai démonté la richesse et son support. En fait la vis de richesse n’est qu’un simple robinet qui ouvre plus ou moins l’arrivée d’essence. On comprend à sa forme pourquoi on l’appelle souvent “pointe”.
 

Si maintenant, vous voulez voir comment est faite la partie rotative du carburateur, il faut dévisser complètement le ralenti et dévisser aussi la petite vis au-dessus du ralenti.
On note la gorge, dans laquelle la vis de ralenti viens faire butée (celle de droite).
La gorge inclinée, un peu plus à gauche accueille la petite vis. Elle sert à éloigner le pointeau lorsque l’on met plein gaz.

Si vous souhaitez comprendre le fonctionnement d’un carburateur, je vous invite à consulter l’article qui lui est consacré dans la page technique.

Le Remontage
Bon tout cela, c’est bien sympa, mais il faut remonter quand même... Maintenant que tout est propre et nickel.

Conseil: Si après le remontage vous allez utiliser votre moteur dans la semaine ou les quinze jours qui suivent, faire couler une ou deux gouttes d’essence par le trou de la bougie et faire tourner le moteur, à la main, 5 ou 6 tours. Cela permet de re-lubrifier tout cela.
Si par contre, vous n’allez pas tourner pendant plus longtemps, remplacez l’essence par de l’huile de ricin (s’achète en pharmacie pour 3 fois rien). En effet, dans l’essence, le nitrométhane est corrosif à long terme.

Bon pour le remontage il suffit de faire les opérations de remontage... à l’envers (comme quoi, il y a une certaine logique...).

 

Etape 11
Insérer par le haut du carter l’ensemble bielle/piston.
Attention. Sur la jupe du piston, il y a un coté plus long, il va du coté de l’échappement. Cette partie sert à obstruer la fenêtre d’échappement lors de la phase de compression.
Ensuite remonter l’axe de la bielle sur le maneton du vilebrequin..

Etape 9 - 8
Remettre et revisser le bouchon du carter. Ne pas visser comme des bourrins...

Etape 6 - 5
Remettre et revisser le lanceur. Pensez que les encoches de la roue libre doivent rentrer dans les fentes du lanceur. Si vous avez du mal à le remettre, bloquez le volant moteur, tirer doucement sur la tirette jusqu’à ce que cela rentre. En passant, mettez un peu de frein filet sur la vis, cela vous évitera de la perdre (cela m’est arrivé...)

 

Etape 3 - 2
Remonter la culasse, en faisant attention de ne pas oublier ou plier le joint cuivre. Equilibrer le serrage des 4 vis.

Etape 10
Remettre le contre-axe. Insérer une des deux fentes du contre-axe sur le maneton du vilebrequin. Tant que vous n’aurez pas remis le bouchon du carter, cette pièce risque de se balader.

Etape 7
Remettre en place la roue libre. Le coté avec les deux encoches va à l’extérieur. Cette pièce est un peu dure à mettre car il faut que le contre-axe s’insère à l’intérieur (calme et patience...).

Etape 4
Remettre en place la chemise.
Attention, il y a un sens. Aligner les repères.

 

Etape 1
Remonter le coude d’échappement et le moteur sur la voiture

Ca y est vous l’avez fait. Vous savez tout sur comment démonter le GS15R !!!

Alors c’était si dur que cela ? Mmmm?
Pour info, cela me prend 10 minutes pour démonter le moteur, sans me presser, et autant pour le remonter.